Examen Neuro-visuel et commotions

L'atteinte des muscles extraoculaires et l’apparition d’un strabisme peuvent causer de la vision double. Le strabisme peut apparaître à la naissance ou durant une période durant laquelle la force musculaire ne peut maintenir l’alignement oculaire. Cependant, certaines atteintes soudaines d’ordre neurologique affectent directement l’innervation des muscles. Ces urgences oculaires peuvent être dues à des traumatismes crâniens, des AVC, la sclérose en plaque, des tumeurs, le diabète ou l’hypertension sanguine. Le traitement des strabismes peut comprendre un traitement d’orthoptique, une correction optique incluant des prismes ou une chirurgie effectuée par un ophtalmologiste. Le traitement de la cause primaire est souvent d’ordre médical.

L’accommodation peut aussi être affectée par une atteinte neurologique et causer de la difficulté à faire la mise à foyer, à maintenir une vision claire ou à passer d’un point de fixation à un autre. Une correction optique ou des exercices peuvent pallier à cette difficulté.

Lors de commotions cérébrales légères, les symptômes visuels peuvent affecter autant la mise à foyer, que la convergence ou les mouvements rapides des yeux. L’éblouissement est aussi un inconfort important qui affecte la lecture sur les écrans. Pour aider la photophobie (sensibilité à la lumière), nous utilisons des lentilles teintées ou en clip.

Les atteintes de perte de champs visuels sont variées et démontrent un dommage des aires visuelles. L’instrument qui mesure les champs visuels permet de diagnostiquer et de suivre l’évolution de l’atteinte.

Il est important de comprendre que ces atteintes sont souvent des urgences médicales; elles doivent être suivies conjointement avec l’ophtalmologiste ou le médecin traitant.